RDC-Elections 2023 : Union Sacrée au stade des Martyrs, le match est-il déjà remporté ?

Pendant que l’accentuation des dissensions internes au sein de l’opposition ne fait que s’installer… L’Union  sacrée de la Nation (USN), la méga plateforme née des cendres de la majorité élargie avec les nouveaux adhérents, se prépare sérieusement pour la tenue de prochaines échéances prévues en décembre 2023. Mais avant d’y arriver, elle dévoilera pour la première fois en public, ce samedi 29 avril 2023, les grandes lignes de sa vision de société pour la réélection de Felix Tshisekedi, à la tête de l’Etat. Un rendez-vous dont la réussite inquiète d’un côté et rassure de l’autre.

A quelques heures de cette manifestation, il y a lieu de mettre des doutes et d’inquiétudes quant à sa réussite au regard des dispositions prises par le présidium de l’USN. Il y a de nombreuses zones d’ombre non encore éclairées s’agissant de son organisation.

Un cacique de cette structure qui s’est confié à notre rédaction, a déploré la gestion opaque de l’USN par son présidium car jusqu’ici “les matériels de propagande promis ne sont pas encore remis aux adhérents, à part quelques affiches collées à travers la ville et les spots publicitaires diffusés à la télévision nationale par l’administration de l’USN”

«Les contacts sont difficiles ou inexistants avec l’administration de l’Union Sacrée de la Nation qui est incapable de satisfaire aux préoccupations de ses membres”, a-t-il tonné.

Sans doute, ce rendez-vous au stade des Martyrs de la Pentecôte reste une grand-messe dont le point d’orgue sera la présentation du candidat commun qu’est Félix Tshisekedi. Mais, à quelques mois du go de la campagne électorale, cette sortie a valeur de démonstration de force. Un match avant l’heure, un entraînement dans cette enceinte consacrée au football. 

Pour l’USN, le pari est de démontrer sa montée en puissance sur l’agora politique congolaise pour jogger sa force avant de continuer à rêver de la réélection de Félix Tshisekedi. Le coup d’envoi est donné.

Silas MUNGINDA

Partager via

Laisser un commentaire