RDC- Shelter Afrique : un nouveau pas diplomatique franchi !

Un autre tournant s'aligne dans la diplomatie congolaise, après celui de breton Wood, tout récemment. Le 12 mai dernier, la candidature de la RDC au  Conseil d’administration de Shelter Afrique a été entérinée.

Crée en 1982, Shelter Afrique est la seule institution panafricaine de financement appuyant exclusivement la promotion de l’habitat et du secteur immobilier en Afrique. Son travail a un impact direct et positif sur les conditions de vie des sociétés africaines.

Véhicule d’investissement privilégié établit par 44 Etats Africains, la Banque Africaine de Développement (BAD) et la Société Africaine de Réassurance, Shelter Afrique croît grâce aux vertus de ses partenariats stratégiques et offre une diversité de produits et de services connexes pour appuyer de façon efficace le développement de l’immobilier résidentiel et commercial abordable en Afrique sub-saharienne.

Ces produits comprennent notamment des lignes de crédit aux institutions financières, des prêts à la construction, du financement commercial, des placements privés ou co-entreprises, des services conseil et d’assistance technique, à une gamme variée d’intervenants du secteur.

Création d'emplois, logements sociaux ; les retombées…

Concrètement, après ces enjeux de haut niveau, Pius Muabilu Mbayu Mukala, Ministre d’Etat à l’Urbanisme et Habitat,  parle d’un succès diplomatique qui conduira à beaucoup d’avantages en termes de construction des logements abordables à travers le partenariat,  désormais, scellé entre ACOPRIM-Shelter,  d’une part, et SHELTER FONHAB, d’autre part, ainsi qu’à la création d’emplois Directs et indirects.

En outre, le représentant de la RDC portera non seulement la voix du Congo en matière de logement et financement mais également celle de 10 pays composant le G5 ayant porté sa candidature.

Il s'agit notamment de de la République du Congo, du Cameroun, le Bénin, le Gabon, le Niger, le Madagascar, îles Maurice, Seychelles, Sao tomé et principes.

CM

Partager via

Laisser un commentaire